Rechercher
  • virginieaymard

Et si Bout’chou avait besoin d’aide ?

L’apprentissage de l’écriture est long et difficile. Alors au début, on ne s’inquiète pas. On se dit qu’avec le temps et de la pratique, les petites maladresses de Bout’chou finiront par se gommer d’elles-mêmes et que tout rentrera dans l’ordre.

Mais voilà, le temps passe et vous vous interrogez sur l’efficacité de l’écriture de Bout’chou. Il n’est pas toujours lisible, tient mal son stylo et il se secoue la main après chaque mot écrit. Faut-il consulter ? Vers qui se tourner ? Existe-t-il vraiment des solutions ?

Ne vous posez plus de questions, foncez ! Où ? Chez un graphothérapeute, pardi ! Riche de la connaissance de l’écriture dans son geste et dans son interprétation, le graphothérapeute connaît l’écriture comme le kinésithérapeute connaît le corps humain.

Des solutions, il en existe presque autant qu’il y a d’enfants en difficultés avec leur écriture. Parce que chacun est unique, le travail du graphothérapeute consiste à restaurer les fonctions graphiques perturbées tout en personnalisant les exercices selon les besoins spécifiques de Bout’chou.

Enfin, sachez que c’est l’écriture qui, à un âge donné, est dysgraphique et non pas l’enfant lui-même. Cela signifie qu’avoir une écriture maladroite, brouillon, trop lente ou qui nous complexe n’est pas irréversible.



9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout