La dysgraphie

Alphabet

Qu'est-ce que c'est ?

  • Selon Julian De Ajuriaguerra (neuropsychiatre) : « Est dysgraphique un enfant chez qui la qualité de l’écriture est déficiente alors qu’aucun déficit neurologique ou intellectuel n’explique cette déficience ».

  • Pour Robert Olivaux (docteur en psychologie et graphologue) : « L’écriture est atteinte dans une de ses fonctions essentielles sans qu’un déficit neurologique ou intellectuel ne le justifie ». 

  • Autrement dit, la dysgraphie est une difficulté à accomplir les gestes particuliers de l'écriture. On parle aussi de "troubles graphiques".

Les signes qui doivent alerter et encourager à consulter

- Le manque de soin (ratures, surcharges)
- La lenteur 
- La douleur 
- Le refus d'écrire 
- L'illisibilité 
- Un mauvais apprentissage (lettres faites à l'envers)
- Un graphisme trop parfait au détriment de l'orthographe par exemple.
- Ou simplement un complexe.

simon_edited.jpg
mains

Pour qui ?

Notre écriture est en perpétuelle évolution.  Tous les stades de la vie sont autant d'épreuves qu'elle traverse. Dans ce contexte, la graphothérapie s'adresse :
- Aux enfants essentiellement pour des problèmes de lisibilité et d'appropriation du modèle.
- Aux adolescents en quête d'identité et en proie aux exigences de vitesse imposée par le milieu scolaire et les examens.
- Aux adultes souvent complexés et qui ne se reconnaissent pas dans leur écriture.
- Aux personnes devant ou ayant dû faire face aux aléas de la vie (maladie, accident ou autre choc émotionnel).
- Aux seniors qui souhaitent retrouver aisance et souplesse dans le geste graphique.

Les résultats

Ci-contre le fruit de quelques séances avec un garçon de 10 ans...

avt_apres_edited.jpg